L’immobilier neuf a eu le vent en poupe en 2016

Si l’on en croit les révélations faites par la Fédération des promoteurs immobiliers « Très bon millésime », c’est pour la première fois qu’une telle hausse est observée depuis qu’elle a été créée en 2010. Une hausse de 21% qui impacte aussi les constructeurs individuels.

Une progression de 5% comparativement à 2015

En 2015 déjà, la tendance était à la hausse, soit 16%. 2016 aura été une année un peu spéciale, puisque les chiffres ont affiché une augmentation de 21%. Pourtant, les uns et les autres s’accordent sur le fait que ce n’est pas encore le meilleur point jamais atteint. Bien avant la grande crise immobilière de 2008, le marché de l’immobilier neuf français avait atteint des pics qu’il a visiblement du mal à retrouver. Il faut d’ailleurs souligner que les années 2013 et 2014 n’ont pas vraiment été fructueuses.

Il apparaît donc que cette croissance trouve une explication dans les avantages que confèrent la loi Pinel ainsi que le prêt à taux zéro aux investisseurs. Mais ce ne sont pas les seuls facteurs. En effet, les conditions suscitées ont favorisées une nette augmentation de l’investissement à hauteur de 53%. Cela a aussi concouru à une augmentation du nombre de propriétaires immobiliers de 47%, avec une hausse des prix modérés à hauteur de 2,5% sur le territoire national.

La tendance est la même en ce qui concerne les constructeurs individuels. Les chiffres de ce domaine ont été publiés ce 22 février et se présentent comme suit. Il a été observé une croissance de 19,5% dans ce secteur. On note aussi que les ventes des constructeurs sont en nette progression en comparaison de celles des promoteurs. Selon la Fédération Française du bâtiment, cela est due au prêt à taux zéro. La loi Pinel y est aussi pour quelque chose, car grâce à elle, l’investissement locatif a fait naître 8000 unités, toutes vendues l’an passé.

Vous aimerez aussi...