Le numérique annonce la fin du marché immobilier

Avec l’évolution de la technologie et du numérique, il est normal de voir la révolution numérique toucher de nombreux secteurs d’activité. Il ne faut pas oublier que le marché de l’immobilier en France est en pleine effervescence depuis que le vent du changement a soufflé sur le secteur. L’immobilier ne peut pas échapper à la révolution numérique qu’Emmanuel Macron a lancé il y a de cela une année. Appuyé par un document comportant de solides arguments, l’importance du numérique doit apporter des évolutions au secteur de l’immobilier.

Pas du tout ce à quoi l’on s’attendait

Si le public se trouve dans un tel désarroi, c’est que l’on a eu beaucoup d’espoir en ce qui concerne les réglementations et les mesures à prendre en compte pour une parfaite maîtrise des solutions digitales dans le secteur immobilier. Pour faire court, les personnes intéressées en nourrit l’espoir qu’Emmanuel Macron prenne des dispositions afin de protéger les actuels acteurs de l’immobilier contre les risques de l’évolution technologique. Or, le constat est lourd, aucune action n’est entreprise pour protéger les travailleurs de l’immobilier contre la puissance des entreprises évoluées technologiquement comme Airbn’b, les sites d’annonces en ligne et autres. En effet, la loi du 7 octobre 2016 apporte un avantage au numérique étant donné que toutes les organisations, législation et systèmes qui ne permettent pas d’utiliser les solutions digitales seraient amenés à être remplacés.

L’avantage du numérique

Il faut avouer que l’on ne peut se passer du numérique pour évoluer. Bien entendu, ce sont surtout les consommateurs qui demandent à ce que les services soient informatisés pour donner un peu plus de rapidité dans le traitement des données, de la fluidité et bien entendu de la transparence. Il faut aussi noter que la dématérialisation de l’information permet une grande portabilité et une accessibilité accrue des données. D’un certain point de vue, la révolution numérique permet de faire un peu plus  d’économie sur des services qui ont été réputés chers par le passé. Ce qui pose problème désormais, ce ne sont pas bien entendu les avantages que peut procurer une révolution numérique, mais du risque que cela représente. En réalité, à l’ère du numérique, les géants du web peuvent facilement prendre en main le marché de l’immobilier en faisant disparaître les acteurs actuels du secteur.

Vous aimerez aussi...