La Fédération française du bâtiment se lève contre Emmanuel Macron et sa politique immobilière

Apparemment, la politique immobilière d’Emmanuel Macron déçoit plus d’un. Ce vendredi, c’est au tour de la Fédération française du bâtiment (FFB) de donner son avis et de montrer son mécontentement.

Une politique anti-immobilière selon la FFB

Construire plus de logements, simplifier les normes et rendre la construction moins coûteuse et moins complexe, exonération de la taxe d’habitation, ce sont entre autres les mesures proposées par Emmanuel Macron pour faciliter l’accès au logement. A l’égard de ces mesures, si certains professionnels du bâtiment y voient déjà des objectifs presque irréalisables, la FFB, elle, s’inquiète de l’impact qu’elles auront sur le secteur.

Le président de la FFB, Jacques Chanut, pense même qu’il s’agit d’une série de mesures qui nuira à la dynamique de ce secteur. Ainsi, celui-ci dénonce notamment des mesures telles que les réformes de l’ISF désormais centré sur les biens immobiliers, l’exclusion de tous les travaux de rénovation, le prêt à taux zéro. Pour Jacques Chanut, ces mesures ne font que faire perdre la confiance en l’avenir aux clients.

A titre d’exemple, il explique comment le nouvel impôt sur la fortune nuira à cette confiance en l’avenir. En effet, si l’impôt est uniquement centré sur le patrimoine immobilier, les clients penseront qu’un logement serait juste une valeur de rente.

Et pourtant, pour le gouvernement Macron, cette réforme de la taxation des fortunes s’inscrit dans une politique visant à favoriser l’accès au logement et à réduire les impôts.

Les professionnels du bâtiment restent donc sceptiques à l’égard des différentes mesures prises par le président français. Et il faut dire que le doute levé par la FBB n’est pas la première objection envers la politique d’Emmanuel Macron depuis l’annonce du Budget 2018. Attendons donc de voir comment le président compte concrétiser son plan d’action et ce qu’il apportera réellement.

Vous aimerez aussi...