Investissement immobilier : focus sur la SCPI et son fonctionnement

Avant d’investir dans l’immobilier, il est très important de bien savoir dans quoi vous allez placer votre argent, quel est le principe et comment fonctionne l’investissement choisi. C’est pourquoi on a décidé de vous éclaircir sur un outil de placement en particulier : la SCPI.

La SCPI, qu’est-ce que c’est ?

La SCPI ou Société Civile de Placements Immobiliers est comme son nom l’indique un outil d’investissement, ou plus précisément un fond immobilier, communément appelé « pierre papier ». Le principe est le suivant : une société de gestion récolte et gère des fonds auprès d’associés (ou épargnants), avant de chercher des actifs correspondants au SCPI ainsi créé. Les actifs choisis peuvent être des bureaux, des locaux commerciaux, ou encore des établissements de santé, qu’il faudra mettre en location auprès d’entreprises. Une fois que ces derniers ont payé les loyers, les associés recevront leurs parts venant du gestionnaire de la SCPI.

La SCPI, pour qui ?

La SCPI est un investissement facile en immobilier puisqu’il ne suffit que de quelques milliers d’euros pour débuter. C’est justement pour cela qu’elle est destinée à toutes les catégories de personnes, que vous soyez un cadre ou un ouvrier, un jeune actif ou un adulte confirmé, retraité ou encore étudiant…

De plus, la SCPI présente plusieurs avantages qui facilitent encore plus son fonctionnement, pour ne citer que la grande variété de choix en matière d’investissement, que ce soit un investissement en cash, à crédit, en assurance-vie ou encore en nue-propriété. Bref, vous pouvez investir en SCPI selon vos moyens, selon votre profil.

Ce qu’il faut savoir avant de se lancer

Comme on vient de le dire, la SCPI est facile et peut vous rapporter entre 3 et 5% selon le type d’actifs choisi (bureau, entrepôts, commerce, logement…).

Il existe justement différents types de SCPI : la SCPI de rendement qui est basée sur l’immobilier professionnel (bureaux et commerces), la SCPI de plus-value concernant les parcs immobiliers résidentiels, et les SCPI fiscales (SCPI Pinel, SCPI Malraux…).

Sachez enfin qu’avant d’investir en SCPI, il faut vérifier certains éléments, comme la stabilité du dividende à travers le temps, la qualité du patrimoine (emplacement géographique…), et bien entendu le rendement.

Vous aimerez aussi...