Investir en 2017 : le taux du prêt immobilier est à 0 %

Cette première entrée en la matière vous contraindra peut-être à réviser votre cahier des charges pour cette année 2017. Très en vogue en 2016, ce type de prêts pour primo-accédants, autrefois réservés à certaines communes et logements neufs, offrent désormais des conditions plus flexibles.

 

Les demandes ne cessent d’augmenter

Pour répondre aux budgets des primo-accédants, 22 500 ménages ont déjà pu contracter cette nouvelle offre de l’état selon la FNAIM et la Société de gestion des financements et de la garantie de l’accession sociale à la propriété (SGFGAS). Mandatés par l’Etat pour devenir la première passerelle très favorable aux premières acquisitions, ils affirment que depuis 2015, les demandes se sont multipliées par 7. Du côté des courtiers, leur rapport annuel démontre également une forte croissance des prêts à taux zéro validés. Comme chez Vousfinancer et Empruntis par exemple, la hausse se fait très ressentir à un taux de 75% par rapport à 2015. On l’aura compris, le crédit immobilier est un véritable vecteur de conquête des consommateurs.

 

Des conditions plus assouplies

Depuis l’avènement du prêt à taux zéro dans le domaine de l’immobilier, les  possibilités d’emprunts n’ont cessé d’évoluer. Plusieurs conditions ont été autrefois fournies pour que le dossier puisse être étudié, comme l’obligation de travaux au moins à hauteur de 25 % du coût total de l’opération. Pourtant si avant 2015 cette offre n’a été réservée qu’aux logements neufs ainsi qu’à certaines communes, depuis 2016, les propriétés anciennes sont  aussi sur le coup, d’où la hausse de 18% de PTZ dans le neuf.

Il existe différentes aides pour faciliter l’accès à la propriété mais ce concept attire principalement, surtout dans les zones rurales et sur certains territoires où le coût du logement est bien inférieur à la moyenne. Selon les sources de FNAIM et la SGFGAS, 60 % des PTZ viennent des zones rurales.

Prêt accordé jusqu’à 40% du bien, le remboursement peut aller jusqu’à 10 ans. Ce serait évident de se dire que le concept attire fortement les ménages aux revenus modestes.

Vous aimerez aussi...