Immobilier parisien et francilien : une hausse exorbitante des prix

A partir d’une étude effectuée par les Notaires Paris-Ile-de-France, le premier constat de cette année 2017, c’est que les prix de l’immobilier a augmenté et est prévu jusqu’à un chiffre record selon les estimations. A la suite des fortes augmentations en 2016, 2017 marquera l’histoire de l’immobilier français, après 2012.

 

A Paris, l’offre immo est en pénurie

Jeudi dernier, les Notaires ont évoqué que l’ancien dans la capitale ne cessera de croître en termes de prix d’achat. Cela est dû à l’insuffisance de l’offre en ces habitats, alors que la demande augmente.

Le prix d’un mètre carré en 2016 a connu une hausse de 4,4%, plus concentré vers la fin de l’année. Ce qui signifie qu’il serait fort probable que cette hausse progresse encore cette année. Si on peut s’approprier un logement ancien à 8.340 euros/m2 actuellement, en avril 2017, ce prix atteindra environ 8.490 euros/m2, voire 8.520 euros/m2, qui sera supérieur au record répertorié en août 2012.

Il ne restera plus que le 12e, le 18e, le 19e et le 20e arrondissements qui auront un prix au mètre carré inférieur à 8.000 euros, soient respectivement, 7830, 7810, 6920 et 7270 euros.

 

En Ile-de-France, le marché immo est très prisé

En suivant la tendance de Paris, l’immobilier en Ile-de-France connaît également une hausse probable des prix. Cependant, cette fois, la cause réside dans la croissance du nombre de transactions. Comme en 2016, les transactions en appartement enregistrées atteignent presque 110.000, un record après les chiffres en 2007. Quant aux maisons, 51.190 transactions ont été enregistrées en 2016, équivalent de toutes les transactions effectuées entre 1999 et 2007.

Les observations des Notaires montrent que le prix des appartements a augmenté de 3,5% pour arriver à 5.430 euros/m2 et l’évolution indique encore une augmentation pour les prochains mois. La tendance est la même pour les maisons qui coûtaient 294.800 euros en 2016, soit une hausse annuelle de 2,3%, et pourra atteindre 4% d’augmentation d’ici quelques mois.

Vous aimerez aussi...