Immobilier : Des prix exceptionnels pour la banlieue parisienne

À Paris, l’immobilier n’est plus abordable pour beaucoup de personnes. Les acquéreurs vont donc investir ou acheter leur résidence dans les banlieues. Ce qui fait que ces dernières deviennent également de plus en plus chères. Des enquêtes ont été effectuées dans la banlieue parisienne pour voir où en est la situation.

 

Paris inaccessible

Telle une onde, la haute qui se constate à Paris est en train de se propager dans les banlieues, surtout celles de la petite couronne. Selon MeilleursAgents.com, à Paris, les prix ont augmenté de 8 % sur un an, et de 1 % sur le seul mois de juin. Dans les Hauts-de-Seine (92), on note une augmentation de +4,7 % et de +0,5 %. En Seine-St-Denis (93), la hausse annuelle est de +2,6 % et celle de juin est de +0,5 %. Enfin, dans le Val-de-Marne (94), les prix ont grimpé de +2,6 % sur un an et de +0,4 % en juin. On remarque donc que les prix sont bien plus abordables dans les banlieues qu’à Paris où ils ne cessent d’augmenter. MeilleursAgents explique cette hausse de prix par le fait de certains acheteurs se révélant plus volontaristes qu’il y a 18 mois. « Armés de plans de financement solides préparés avec leurs banques, ils veulent bénéficier de taux qui restent faibles (stables à 1,8 % sur 20 ans en moyenne) avant tout pour leur résidence principale et, pour une part marginale, pour étoffer leur patrimoine », observe le site.

 

Prix bas en Ile-de-France

La solution des acquéreurs est donc de se reporter sur les banlieues. « Loin des accélérations parisiennes, le prix moyen au m² francilien s’établit au 1er semestre 2017 à 3.176 EUR, en hausse de 2 % par rapport au 1er semestre 2016. » a noté le réseau Century 21. Il continue « Le montant moyen d’une acquisition suit une évolution comparable (+ 2,5 %) et atteint désormais 251.633 EUR, maisons et appartements confondus. Cette progression des prix contenue est bénéfique pour l’activité qui enregistre + 11,9 % de transactions entre le 1er semestre 2016 et le 1er semestre 2017 ». Par ailleurs, le réseau note des écarts importants selon les départements. L’Ile-de-France serait l’endroit où les prix sont particulièrement bas.

Vous aimerez aussi...