Hausse des ventes des maisons individuelles

Si l’on se confère aux chiffres de la Fédération française du bâtiment, c’est un bond en avant de 19,5% qui a été enregistré dans le secteur de la vente de maison individuelle, soit un chiffre symbolique de 133 600 ventes effectuées. Faut-il aussi préciser que les prévisions ont sous-estimé le secteur, puisqu’elles donnaient un maximum de vente de 126 000 maisons.

 

Des prix en hausse sur la durée

Il apparaît que cette hausse des ventes entraîne avec elle un effet de flambée des prix sur la durée. En effet, le prix moyen hors foncier de construction de maison individuelle en 2016 était de 157 000 euros, alors qu’il était de 130 500 euros en 2010.  Selon les calculs, c’est une augmentation de 21% qui s’est effectuée.

On note aussi que cette hausse des ventes n’a pas eu lieu de la même manière dans toute la France. On observe une augmentation de l’ordre de 31% pour les Pays de la Loire, tandis que du côté de l’ouest, cela plane autour de 10%.

 

Des troubles de croissances en vue

Si tout semble calme et favorable pour le moment, il est à craindre que deux événements majeurs arrivent à porter atteinte à cette croissance. Deux phénomènes, dont les échéances se situent en fin d’année et au début de l’an prochain. Dans un premier temps, il est plus question de la remontée du taux d’intérêt pratiqué sur l’immobilier.

Le second point troublant est en fait du domaine de la politique. Personne ne sait avec exactitude les orientations qui seront celles du nouveau gouvernement qui sera mis en place sous peu. Si elles sont restrictives à l’endroit du logement, les ventes pourraient bien tomber plus bas.

En d’autres termes, si des avantages attribués aux domaines de l’investissement locatif immobilier comme le prêt à taux zéro ou la loi Pinel sont suspendus, la vapeur sera tout simplement inversée.

Vous aimerez aussi...