Google va construire 300 logements pour ses employés

Les employés de Google pourront désormais dire adieu aux coûts onéreux des logements auxquels ils font face dans l’Etat de Californie et principalement autour de la Silicon Valley. Un projet de logement d’une valeur de 30 millions de dollars a été financé par Alphabet, la maison mère de Google.

 

300 logements modulaires

Il n’est pas vraiment donné à tout le monde de pouvoir se loger au sein de la Silicon Valley en raison de la cherté des prix des logements. Récemment, une étude a prouvé que plus de 5000 personnes avaient été contraintes l’an dernier de laisser leurs résidences afin de s’installer plus loin de la baie de San Francisco. Cette solution leur permettait, malgré la distance, d’avoir accès à des logements plus décents et plus accessibles financièrement.

En réponse à cette flambée de l’immobilier, la firme américaine a alors décidé de loger ses employés les moins rémunérés au sein de la Silicon Valley. Au total, ce seront 300 logements modulaires qui devront être montés près de Mountain View. Le projet conçu par la start-up Factory OS sur un coût global de 30 millions de dollars a été commandé par la maison mère de Google, Alphabet.

Ce type de constructions proposé par Factory OS permettra aux employés d’économiser désormais 20 à 50% de frais de loyer. Cependant, la particularité de ces logements est qu’ils sont loués de façon provisoire, uniquement pour la période d’activité de l’employé.

 

Un projet similaire chez Facebook…

La montée des prix de l’immobilier n’est pas passée inaperçue du côté de Facebook aussi. Cette dernière dont le siège social se trouve à Palo Alto, désire également investir dans des logements afin de favoriser les employés dont les salaires sont très bas.

A cet effet, vers la fin de l’année 2016, le réseau social avait annoncé la levée de la colossale somme de 20 millions de dollars pour la création d’un fond dénommé « Catalyst Housing End » afin de financer des logements à bas coût.

En outre, le couple Zuckerberg a également annoncé la création d’une start-up (Landed) à but non lucratif dont le projet est également de financer des logements sociaux pour des enseignants se trouvant dans la Silicon Valley.

Une solution sociale pour des firmes accusées régulièrement de gentrification.

Vous aimerez aussi...