Devenir propriétaire est plus difficile de nos jours

On ne cesse de vanter que les investissements dans la pierre sont les meilleures solutions pour rentabiliser les revenus. Mais force est de constater qu’actuellement, devenir propriétaire est beaucoup plus difficile en France.

 

L’accès à la propriété en recul en France

Depuis 40 ans, tous les 3 ans, une enquête sur le logement est menée par les experts. Et pour cette année, les résultats sont quelque peu inquiétants. En effet, selon le rapport de l’Insee, depuis quelques années, l’accès à la propriété est en baisse en France. Depuis 2001, les investissements dans la pierre sont passés de 14 à 11.4 %, et ce, même si le taux de propriétaire atteint les 58 à 75 % à l’âge de la retraite.

 

Les crédits immobiliers n’arrangent pas la situation

Les banques font ce qu’elles peuvent pour remédier à la situation. Les crédits immobiliers sont facilités. Mais rien n’y fait. Un écart important est toujours visible entre ceux qui peuvent avoir un crédit minime via des apports personnels conséquents, et ce qui ne possède pas les moyens. Malgré une possibilité de signer un contrat de prêt à long terme, bon nombre des Français ne peuvent accéder à la propriété foncière. Et pour cause, pour aspirer à un crédit intéressant, il faut désormais profiter d’un tiers du montant de l’achat, voire plus. Il y a trente an pourtant, 15 % était amplement suffisant.

Il faut dire que le prix de l’immobilier a largement flambé depuis le temps. Une hausse de 31 % de la valeur immobilière a été enregistrée entre 1996 et 2016. Il faut avoir un emploi stable et deux revenus pour prétendre être propriétaire. 30 années auparavant, 20 % des ménages modestes pouvaient acheter une maison pour assurer l’avenir de leur enfant. Cette situation est définitivement derrière nous. La plupart des ménages, même les plus riches, rechignent à investir dans la pierre.

Vous aimerez aussi...