Des solutions pour diversifier son patrimoine dans l’immobilier ancien

Ce sont des sociétés qui, en réalité, proposent ces différentes solutions pratiques. En effet, dans la procédure classique, il faut être prêt à débourser au moins 200 000 euros pour un investissement dans l’ancien en France. Or, il se fait qu’avec les sociétés en question, il est possible d’économiser la moitié de cette somme.

 

Comment procéder ?

On y parle d’alternative à tickets d’entrée modérés. La solution consiste à investir dans un certain type d’infrastructures. Les tenants de ce type d’investissement le jugent plus rentable que l’investissement dans l’immobilier tel qu’il se fait de coutume. Même si certains de ces immobiliers ciblés n’étaient pas accessibles aux grands publics, il y a encore quelques années, la donne a changé depuis peu.

 

Les hôtels

Des investissements, dont le plancher se situe à 5000 euros avec un minimum de risques, selon les sociétés en question. Cela vient du fait que les hôtels sont diversifiés du point de vue de leurs services. En fonction du type d’investissement, il faut s’attendre à un gain de 4 à 9% par an sur une durée de 7 ans.

 

Les parkings

Ici, il faut prévoir environ 16 000 euros pour l’achat d’un parking. Certes, le nombre de ventes annuelles n’est pas vraiment en hausse, mais le rendement sur chaque opération de location est assez intéressant, 5,11% pour une place dont le coût est de 35 742 euros et louée à 150 euros le mois.

 

Les caves

Alors que peu de personnes pensent véritablement à investir dans ce secteur, il s’avère pourtant que c’est un investissement vraiment lucratif. En effet, on rapporte que la demande de location en 2016 a connu un saut en avant de 94%.  Pour se procurer une cave, il faut prévoir entre 1000 et 3000 euros au m². Mais l’attention est attirée sur un point essentiel, les grandes caves ainsi que les petites sont plus rentables que les moyennes.

 

Vous aimerez aussi...