De lourdes charges pour les jeunes ménages français

Avec un patrimoine brut moyen particulièrement élevé qui s’estime à 269. 100 euros, les ménages français disposent d’une grande possibilité à épargner. En effet, selon les statistiques de l’INSEE, les Français présentent un patrimoine médian de plus de 158. 000 euros.

Patrimoine moyen des foyers en France

Dans ce chiffre, les biens immobiliers comblent les 61%. Encore, cette estimation peut se référer à des résidences principales uniquement. En effet, sur 10 foyers, 6 d’entre eux se trouvent être propriétaire même si les tiers sont encore en remboursement de crédit. Ce désir d’être propriétaire est la principale raison d’épargner chez les Français. On remarque une grande différence sur les patrimoines des travailleurs français. Effectivement, le patrimoine brut des professions libérales diffère de 17,93 % de leur patrimoine net. En moyenne, cette catégorie compte en 749. 500 euros en patrimoine. Les ouvriers non qualifiés quant à eux affichent une différence de -19,64% entre le brut et le net. Le patrimoine diffère également selon l’âge ainsi que la position de la personne donnée. En effet, le bien commence à diminuer à 70 ans, dégradant de 354.100 euros à 287.900 euros. Mais pour certains foyers disposant d’héritages ou autres biens à succéder, le patrimoine peut s’estimer à 242.900 euros pour 72.100 euros pour un autre n’en disposant pas.

Difficulté des nouveaux ménages à acquérir un patrimoine

Une hausse de l’endettement a été soulignée par l’INSEE ou Institut National de la Statistique et des Études Économique. Cela se rencontre en particulier dans les jeunes ménages en raison de la constitution de leur premier patrimoine. Ainsi, leur part de primo-accédant excède de 4,2 points par rapport à la moyenne. L’investissement se voit comme le meilleur alternatif pour assurer une retraite. Par la suite, ce n’est qu’une fois le projet accompli que les ménages s’orientent vers d’autres titres d’épargnes. Ce choix est particulièrement adopté par les nouveaux ménages. Il occasionne toutefois une hausse de l’endettement due à l’écart significatif entre le revenu et le prix d’un immobilier. Ainsi, sans un suivi de la hausse probable des taux d’intérêt à l’avenir, cela peut changer le concept français du patrimoine.

Vous aimerez aussi...