Dans l’immobilier, bâtir leur maison conduit 25% des couples à se chamailler

Alors que la majorité des couples rêvent d’être propriétaires, en Belgique c’est une étape qui n’est très évidente à traverser pour maris et femmes. Selon les analyses de Maison Blavier sur ce fait, bon nombre de couples traversant cette phase font des disputes leur quotidien ; mais pour d’autres cela mène même à une séparation pure et simple.

 

La construction ou la rénovation de domicile constitue une vraie pomme de discorde

L’entreprise de construction Maison Blavier a mené une enquête au sujet des couples belges en ce qui concerne la répercussion que la construction a sur leur relation. Si selon 50% des maitres d’ouvrages, cette étape a permis d’avoir une meilleure connaissance du conjoint ou de la conjointe, 20% ont été confrontés à une trop grande pression et ne souhaiteraient pas en refaire l’expérience. 25% ont été témoins de disputes intempestives particulièrement concernant le budget ou encore les couleurs et styles. D’autres ont connu pire puisque dans leur cas, 10% des couples ont fini par se séparer.

 

Le vieillissement de la population ne fait pas les affaires du secteur immobilier

Les disputes mises à part, c’est surtout le vieillissement de la population qui inquiète dans l’immobilier. Stephan Hallez de Maison Blavier explique : « Le produit va donc devoir s’adapter à cette évolution démographique ». Et ce puisque d’ici 2050, la population sera remplie de personnes âgées de plus de 67 ans voire de plus de 85 ans.

Louis Amory, administrateur-délégué de Maison Blavier, s’est exprimé à propos du vieillissement qui frappe également le parc immobilier belge : « Fiscalement, un bien immobilier est amorti au bout de 30 ans. Cependant, on constate que le parc immobilier est très vieux. Il met jusqu’à 142 ans en Wallonie pour se renouveler. Il y a cependant un marché pour la (re)construction neuve. Mais malgré des indices positifs (confiance du consommateur élevée, taux bas…), la perspective sur le long terme est inquiétante… »

Ce dernier a aussi abordé les délais trop longs d’obtention des permis de construire : « En Flandre, il faut en moyenne 60 à 80 jours pour obtenir un permis. Mais en Wallonie, cela grimpe jusqu’à 6 mois. Pour relancer le secteur de la construction, il est impératif que ces délais baissent. »

Vous aimerez aussi...