Constat rapide : baisse du pouvoir d’achat immobilier

Depuis 2006 la baisse continue des taux d’intérêts combiné à la hausse des prix de l’immobilier explique  la hausse du pouvoir d’achat des Français de 30% dans le secteur de l’immobilier.

Cependant cette période bénite touche à sa fin, selon plusieurs indicateurs.

 

Plus qu’une simple variation de prix.

Maël Bernier,se base sur plusieurs indicateurs pour parler du contexte immobilier du moment : « la hausse des prix observée dans certaines grandes métropoles entraîne une baisse des mètres carrés finançables dans 9 villes sur 20 et une stabilisation dans les autres grandes villes, à l’exception d’Angers qui gagne 2 m² ce mois-ci après avoir toutefois perdu 5 m² en avril ».

Au passage, on notera alors que le nord et le sud-ouest de la France détiennent les meilleurs taux auprès des établissements bancaires.

 

Un pouvoir d’achat limité

En effet, la baisse du pouvoir d’achat se perd avec les mètres carrés finançables. Sur certaines villes plus que d’autres, la régression se fait entre 1 à 5 m2.

A l’exemple de Saint Etienne, en tête des plus grandes villes pour qui l’immobilier est très attractif, la perte va jusqu’à 4 m2. Mais par contre, elle reste la ville la moins chère dans ce secteur confronté à Nîmes, Mans, Toulon, et qui pourtant, perdent entre 2 à 3m2.

Une petite conclusion , toujours de Maël Bernier  pour entrer un peu plus dans les chiffres : « Si les moyennes n’ont finalement pas beaucoup augmenté depuis le point le plus bas à l’automne dernier (autour de 0,25%), les minima ont quant à eux subi des hausses plus franches, que nous parlions des minimums affichés par les banques directement dans leurs barèmes ou des taux excellents obtenus après décotes …..   Ainsi, quand les records se situaient fréquemment sous la barre des 1% pour 20 ans et autour de 1% sur 25 ans, nous n’avons aujourd’hui plus ces niveaux de taux dans nos agences ».

La hausse de l’immobilier est continue chez la plupart nos voisins, notamment  Espagnoles, Allemand et au Royaumes Unies…

En France les taux d’intérêts historiquement bas et ne descendront pas éternellement, cette dernière donnée provoque ainsi une hausse du prix du marché de l’ immobilier  et par conséquent le pouvoir d’achat des futur propriétaires tendra a ce réduire. La  conjoncture actuel favorable à l’achat immobilier et poussera les futur propriétaire a ce presser afin de jouir de cette conjoncture tirant par conséquent les prix vers le haut en créant une demande plus forte.

 

Vous aimerez aussi...