Annonces immobilières : comment les décrypter ?

Pour augmenter les chances de vente des biens immobiliers se trouvant dans des secteurs moins prisés, certains professionnels et propriétaires utilisent des astuces surprenantes. Pour cela, il faut veiller à bien décrypter chaque annonce pour mieux localiser les biens.

Est-ce une arnaque ou une technique marketing ?

L’emplacement est l’un des critères principaux pris en compte par les acheteurs de biens immobiliers. Pour pouvoir vendre des habitats qui se trouvent dans des quartiers moins appréciés, les annonceurs ont tendance à ne pas préciser la localisation exacte. Pour une maison qui se trouve à l’Argonne par exemple, l’annonce dira qu’elle se localise dans le quartier des Carmes.

Selon l’explication d’une agence immobilière à Orléans, le fait de préciser que le bien se trouve à l’Argonne ne servirait à rien puisque ce secteur n’est pas du tout porteur. Elle a également ajouté qu’il vaut mieux faire une annonce sur une zone large pour éviter que des personnes mal intentionnées aillent directement chez le vendeur pour s’approprier du bien.

Les localisations sont exactes

L’objectif d’une annonce immobilière est de séduire les clients potentiels et de susciter leur envie d’acheter. Si le vendeur pense que le bien mérite d’être visité alors qu’il se trouve dans un quartier pas très apprécié par la plupart des clients, il ne mettra jamais la localisation précise dans l’annonce. C’est pour cela que pour la vente d’un appartement se trouvant dans le quartier Munster par exemple, l’annonce affirme: « Vend appartement à deux pas de la gare, à proximité de la Place d’Arc ». À aucun moment le quartier Munster n’est cité dans l’annonce.

Toutes les informations citées dans l’annonce sont exactes, mais le bien ne se trouve pas forcément à l’endroit espéré par l’acheteur. Pour éviter tout risque de regret, il est conseillé de toujours appeler le propriétaire pour confirmer l’adresse avant de s’emballer en voyant l’annonce.

Vous aimerez aussi...