Le projet de construction du nouveau bâtiment d’Uniqlo fait polémique à Nantes

Dans le cadre de la valorisation de la place du Commerce, un projet visant à ériger un nouveau bâtiment à l’emplacement du square Fleuriot fait polémique. L’objet du conflit qui oppose Uniqlo, initiateur du projet, et une association locale est relatif aux magnolias, figure emblématique de la ville.

Au cœur des débats : la destruction des magnolias

D’ici 2019, un nouveau bâtiment appartenant à Uniqlo prendra la place du Square Fleuriot de Langle. Ce projet fait partie d’un programme de la ville de Nantes visant à revaloriser la place du Commerce qui est malheureusement peu fréquentée.

Construire un centre commercial appartenant à la célèbre marque de vêtements japonais pourra donc redynamiser le secteur du point de vue économique. Square Fleuriot fut choisi comme emplacement pour mettre en œuvre ce projet de grande envergure. Le hic, c’est que square Fleuriot n’est pas qu’un lieu comme un autre. Non seulement une fontaine s’y trouve, mais l’endroit est également peuplé de magnolias, véritable emblème de la ville.

L’immeuble d’Uniqlo occupera en tout une surface de 1.132 m2 pour une hauteur de trois étages. Une fois achevé, le futur bâtiment sera fait essentiellement (à l’extérieur) de verre. Pour la ville de Nantes, un tel projet ne peut que lui apporter une certaine renommée en termes de développement urbain.

Le projet n’est cependant pas vu de la même façon au niveau des habitants. Une vive contestation émanant principalement de l’association FNP s’est même créée à l’annonce de la destruction d’une bonne partie des magnolias se trouvant dans le chantier.

Même si Nantes est hautement convaincu de la faisabilité et de la réussite de ce projet, une bonne partie des habitants de la sixième ville de France en sont contre (élus, association et même l’État). Pour contrer la coupe des magnolias et l’élaboration trop hâtive du calendrier, les opposants ont d’ores et déjà réuni plus d’un millier de signatures.

Vous aimerez aussi...