Crédit immobilier : quand les taux baissent, le pouvoir d’achat monte !

Rappelez-vous l’année dernière où les taux de crédit immobilier ont considérablement baissé pour atteindre un niveau historiquement bas au mois d’avril 2016. À l’approche de la fin d’année, la tendance est de nouveau à la baisse, et c’est surtout une bonne nouvelle pour le pouvoir d’achat de certaines villes.

Les baisses des taux à la loupe

Selon les chiffres révélés par Meilleurtaux.com, les taux de crédit immobilier ont chuté en un mois entre octobre et novembre 2017, une baisse qui varie selon les villes et pouvant aller jusqu’à 0.20 %. Certains dossiers, les plus fournis, ont d’ailleurs profité de cette chute, notamment à Strasbourg, à Perpignan et même à Paris, toujours selon le courtier. Ce dernier a par exemple enregistré des dossiers à 0.5% sur 10 ans (Strasbourg), pendant que d’autres sur 20 ans sont financés à 1.2 % (Paris).

Un impact sur le pouvoir d’achat

Cette nouvelle baisse des taux a eu l’effet contraire sur le pouvoir d’achat immobilier en ce mois de novembre. Ce dernier a de son côté augmenté, du moins dans certaines villes, de quoi satisfaire les futurs propriétaires.

Plus précisément, douze villes sur vingt étudiées par le courtier ont enregistré un gain en m², à l’instar du Mans qui obtient 4 m² par rapport au mois dernier. D’autres comme Toulon, Le Havre ou encore Saint-Étienne ont gagné 2 m², tandis que Nice, Toulouse, Dijon et Angers n’ont fait qu’un petit bond.

D’après le directeur de la communication de chez Meilleurtaux, Maël Bernier, une seule ville parmi les vingt a toutefois connu une régression. Il s’agit de Lille qui perd donc 1 « petit » m² en un mois.

Le classement général

Malgré ces gains en m² pour certaines villes, le classement n’a pas trop bougé en un mois, toujours dominé par Saint-Étienne et ses 157 m² finançables pour une mensualité de 1000 euros. Le Havre, elle aussi, conserve sa deuxième place, juste devant deux villes ex aequo en troisième position, à savoir Le Mans et Angers. Dans le ventre mou du classement, on retrouve toujours Marseille, Montpellier, Toulouse et Rennes de la 10e à la 13e place se tenant à 4 m² d’écart. Enfin, Paris, pourtant habituée à être en tête en championnat de football, termine à la dernière marche du classement avec 23 m².

Vous aimerez aussi...