Big Ben : une icône plus qu’une technologie d’un siècle et demie

Lundi 21 août, à midi pile, le monument le plus emblématique de Londres va sonner ses 12 et derniers coups avant de se taire pour 4 ans. Mais que connaît-on réellement de cette cloche qui siège au sommet du palais de Westminster, siège du Parlement britannique ?

Rendez-vous dans 4 ans pour entendre de nouveau ses « bongs »

Big Ben, le célèbre tour d’horloge de Londres, a plusieurs théories quant à l’origine de son nom. Si la première veut que « Ben » provienne du nom de l’ingénieur inscrit sur les cloches : Benjamin Hall, l’autre préfère celui de Ben Caunt, un célèbre boxeur de son temps.

Pour ce qui est des cloches, Big Ben possède en tout cinq cloches dont la plus grande pèse 200 kg.

La montre pèse 13,7 tonnes avec 2,2 mètres de hauteur et 2,7 m de diamètre.

Les 4 cadrans de Big Ben mesurent chacun 7 mètres de diamètre avec des chiffres romains de 60 cm. Quant aux aiguilles, elles sont faites de cuivre et pesant 100 kg chacune pour les minutes. Plus courtes et plus lourdes, les heures sont en bronze et pèsent 300 kg pour 2,7 m de long.

Pour ce qui est de la tour, elle culmine à 96 m pour 11 étages et 399 marches en tout. Alors qu’elle n’a été achevée qu’en 1859, la grande cloche, quant à elle, a été posée un an auparavant.

Mai 1859, l’horloge commence à tourner et sonne pour la première fois le 11 juillet de cette année.

Sinon, il est à préciser que Big Ben a déjà connu dans le temps des arrêts soit pour réparation soit pour des raisons de rénovation. Lors des funérailles de l’ancienne Prime Minister Margaret Thatcher, la cloche a aussi cessé de sonner.

Les années 1934, 1956, 1983 à 1985, 1979, 2005 et l‘année 2007 sont aussi quelques dates bien connues où Big ben a connu des arrêts de fonctionnement pour réparation.

En tout cas, si rien ne change, on ne devra entendre de nouveau sonner ce monument qu’en 2021.

Vous aimerez aussi...