Présidentielle 2017 en France : François Fillon devra s’activer

François Fillon ne part pas favori dans la course à la présidence française en 2017. L’ancien ministre de l’écologie du développement durable et de l’énergie va avoir du pain sur la planche s’il compte devenir le prochain président de la république selon les résultats des sondages de l’Institut Français d’Opinion Publique (IFOP).

Un sondage qui ne rassure pas le camp Fillon

Quelque 82%  des militants républicains ; la moitié de ceux de la gauche ; et 45% des sympathisants du Front National pensent que le candidat de la droite et du centre succédera à François Hollande à l’Elysée en mai prochain. Mais malgré ces chiffres, de beaucoup de sympathisants, plus de 70% n’aimeraient pas voir le candidat de la droite à l’Elysée en 2017 selon une étude de l’IFOP pour le Journal De Dimanche (JDD). Moins de trois (03) français sur dix (10) seulement approuvent visiblement le programme jugé trop radical par Alain Juppé et assumé par François Fillon. Cette situation peut être justifiée par la position peu favorable à François Fillon de beaucoup qui pensent que les propositions de l’ancien ministre répondent moins à leurs attentes.

François Fillon devra convaincre

Même ses sympathisants de l’ancien ministre trouvent qu’il présente un programme « inquiétant ». Dix personnes sur 100 enquêtées aimeraient « tout à fait » que François Fillon soit Président à l’issu des élections. En revanche, du côté des militants du front national 17%  souhaitent la victoire de l’ancien ministre contre 8% des militants de la gauche. Quant aux républicains, ils sont 76 % de sympathisants à souhaiter voir une administration Fillon succédée à celle de François Hollande en 2017. Par ailleurs, des 72% moins favorable à son élection, 38% se positionnent catégoriquement contre l’éventualité d’un Etat avec à sa tête l’ancien ministre tandis que 38% sont moins radicaux.

Vous aimerez aussi...