La sécheresse frappe de nouveau la France

La France est en train de vivre une nouvelle sécheresse. Conscient du problème qui touche le pays, Nicolas Hulot a proposé des mesures à longue durée durant le conseil des ministres ce mercredi 9 août.

Le ministère de l’Écologie en alerte

À entendre les propos du ministre de l’Écologie, Nicolas Hulot, lors du conseil des ministres, la France est réellement en train de subir une sécheresse inquiétante. Pour contrer le fléau, le ministre a proposé plusieurs mesures à titre de solution durable.

Selon des sources clés, une trentaine de départements a déjà mis en application l’arrêt total de prélèvement d’eau vu comme non prioritaire tel que le fait de laver sa voiture, arroser son jardin, remplir sa piscine et bien plus encore.

Ne restant pas les bras croisés, le ministre de l’Écologie a préconisé des mesures adaptées pour pallier ce manque dans les régions concernées.

Parmi toutes ces mesures, l’engagement volontaire des citoyens est certainement le plus important. Des campagnes de sensibilisation pour le changement de comportement (à long terme) sont proposées aussi bien pour les particuliers que pour les professionnels.

La réduction des fuites dans les systèmes de canalisation est également une des priorités du ministère.

Même stratégie côté agriculture. Le secteur doit être le plus économe possible en ce qui est de l’utilisation de l’eau. La mise en place d’un stock d’hivernage afin d’anticiper les problèmes de sécheresse a été également dite lors du conseil de gouvernement.

Pour les défenseurs de l’environnement, la prise de conscience du gouvernement est bien vue spécialement par France Nature Environnement (FNE). Cependant, les projets de construction de base de rétention d’eau faits par l’État sont une solution à court terme. La même association déplore même le faible budget alloué aux agences de l’eau. Pour cette association, l’heure est à la prise de connaissance et que l’Homme doit faire de son mieux pour s’adapter à ce que mère nature lui offre et non le contraire.

Vous aimerez aussi...