Jeux Olympiques de Paris de 2024 : la France a-t-elle fait une bonne affaire ?

Alors que la Capitale française vient d’obtenir du CIO son feu vert pour les Jeux olympiques de 2024, le doute s’installe déjà dans le cœur des analystes. Le projet serait-il bénéfique pour toute la France en entier ou uniquement pour Paris ? Et quel secteur en tirera de réels bénéfices ?

Victoire pour Paris-2024, L.A abandonne

Coup de théâtre pour les Jeux olympiques de 2024, Los Angeles vient d’annoncer ce lundi 31 juillet qu’il va opter pour les Jeux olympiques de 2028. Une déclaration faite par son maire Eric Garcetti et qui était, bien évidemment, en accord avec le CIO.

Rendez-vous donc à Paris pour les J.O de 2024.

Deux ans, c’était le nombre d’années que Paris a dû attendre avant d’obtenir le fameux billet. Un billet, qui en passant, était presque facile à gagner pour la Capitale française.

En effet, Paris se vante déjà d’avoir les 95 % des infrastructures outre un budget de 6,6 milliards d’euros, sans parler de ses précédentes expériences dans l’organisation d’événements à l’envergure internationale.

Malgré les récents attentats terroristes qui ont failli disqualifier Paris, les contributions de Thomas Bach, président du CIO, ont été très rassurantes pour la Capitale.

Reste à savoir si la France s’en sortira bénéfique.

Pour rappel, dans l’histoire des JO, seul celui de Los Angeles en 1984 a été profitable. Tous ceux qui l’ont succédé à savoir Barcelone, Montréal et Londres manquaient de justesse la faillite.

Pour le cas d’Athènes, de Rio et de Sotchi, il leur a fallu de nombreuses années avant de se mettre debout.

Quant à Paris, Bernard Lapasset se targue d’être à l’abri de tout type de dérapage surtout sur le plan financier.

Vous aimerez aussi...