Incendie de Lucéram: le point sur les dégâts

Parti d’une zone boisée, certainement de Mortissons, l’incendie qui a secoué Lucéram s’est déclaré hier (dimanche 13 août) vers 16h 30.  Au total c’est plus de 70 hectares de forêt qui sont partis en flamme avec deux personnes blessées.

Une disqueuse à l’origine de tous ces dégâts

Vers 16h30 de l’après-midi à Lucéram, une préfecture des Alpes-Maritimes, un feu s’est déclaré en partant dans une petite zone boisée de Mortissons.

D’après les bilans faits par les responsables, c’est en tout 70ha qui a été parcouru par les flammes.

Une première enquête menée par la brigade de recherche de Nice a permis de mettre en évidence l’origine du feu. Cette fois-ci, l’étincelle est partie d’une disqueuse utilisée par un riverain. Bien que cette disqueuse ait été suspectée comme étant la cause première de l’incendie, la recherche d’autres causes n’est pas encore à exclure.

Selon les gendarmes, les deux victimes étaient identifiées comme les personnes ayant causé l’incendie. L’homme en question aurait provoqué, involontairement, de l’étincelle en manipulant sa disqueuse. Celui-ci s’est brûlé aux deux bras en tentant d’éteindre le feu.

En tout, ce sont deux personnes qui ont été évacuées vers l’hôpital Pasteur 2 de Nice le soir même du drame.

Alertés, c’est plus de 200 pompiers qui ont été dépêchés sur le lieu. Si la nuit du drame les pompiers étaient au nombre de 150, ils ont atteint les 200 le matin du lundi 14 août.

Les pompiers ont également eu droit aux aides de 3 hélicoptères pour le bombardement en eaux des zones en feu.

D’autres mesures plus préventives ont été prises afin d’éviter la progression des feux. Du « retardant » fut largué dans la vallée périphérique. Ce produit fera office de barrière anti-feu pour empêcher toute progression de l’incendie.

Vous aimerez aussi...