Elections présidentielles en France : un nouveau revers pour l’équipe de Manuel Valls

Philippe Doucet risque d’être la pierre dans les chaussures de Manuel Valls dans sa course à la présidence. Le porte-parole de l’ancien premier ministre fait l’objet d’une enquête depuis quelques mois.

Des irrégularités dans sa gestion de la mairie

L’information est rapportée ce mardi par Le Parisien.  Selon le journal, Philippe Doucet est impliqué dans un « soupçon d’irrégularités en matière de passation de marchés publics et d’emplois fictifs dans la ville d’Argenteuil ». L’ancien maire  de la ville de d’Argenteuil est dans le viseur du juge d’instruction du tribunal de grande instance de Paris, Serge Tournaires, qui a ouvert une enquête impliquant l’ancien maire. Ladite enquête apportera la lumière sur le respect ou non de la procédure de passation de marché public et l’existence d’emploi fictif sous l’ancien maire. Une information qui risque de porter un coup de plus à la campagne de l’ancien premier ministre. On se demande s’il ne serait pas mieux que le candidat prenne ses distances avec l’ancien maire de France.

Toutefois, Doucet est confiant

« Je n’ai jamais été inquiété ni même entendu par le juge. Quant aux soi-disant emplois fictifs, un récent rapport de la Chambre régionale des comptes note qu’il n’y a rien de répréhensible dans ma politique de l’emploi » s’est défendu l’intéressé dans le journal. Mais les choses sont déjà bien dures pour Manuel Valls. Il est cinquième selon les sondages derrière ses principaux rivaux Emmanuel Macron ou même Jean-Luc Mélenchon et est régulièrement taclé sur les réseaux sociaux. L’un des tacles les plus remarquables à son encontre est celui de Bertrand Delanoë qui lançait ce 24 décembre que « Le coup de poignard donné dans le dos à François Hollande est vraiment trop visible » en référence au coup d’éclat de l’ancien premier ministre ce 27 novembre. Manuel Valls n’a certainement pas besoin d’un nouveau revers.

Vous aimerez aussi...