Alerte violette : Les Antilles sous la menace d’Irma avec des vents d’une vitesse de 360 km/h

Saint-Barthélemy et Saint-Martin viennent d’accueillir le mur de l’œil de l’ouragan Irma ce mercredi 6 septembre. L’alerte maximale est lancée (code violet), ce qui impose non plus la vigilance, mais le mode survie pour la population.

Un ouragan d’une intensité sans précédent

D’après les informations données par Météo France, l’ouragan Irma a fait son entrée dans la nuit du 5 au 6 septembre dans les zones littorales de Saint-Barthélemy et Saint-Martin. Ces deux îles sont sous une alerte violette.

Ce mode d’alerte ordonne à la population concernée de se confiner. Ce qui signifie de rester chez soi, ne plus circuler, consolider les portes et les fenêtres et se réfugier dans la pièce la plus sûre de la maison.

Les derniers relevés des instruments de mesure sur place ont d’ailleurs annoncé une rafale de 244km/h.

À l’heure actuelle, Saint-Barthélemy et Saint-Martin sont dans l’œil du cyclone. La vitesse d’un ouragan est relativement faible dans l’œil, aux environs de 50km/h. Un calme trompeur qui pourrait en l’espace de quelques heures se transformer en un vent violent et de pluies incessantes.

En quittant l’œil, une ville est à la merci de ce que les météorologues appellent le mur de l’œil.

Pour le cas d’Irma, la vitesse du vent approche les 360km/h, ce qui peut conduire à des vents violents et des pluies en trombes.

Un habitant des deux îles précise que l’ouragan a déjà réussi à arracher des arbres avec quelques toitures qui s’étaient envolées.

Les préfectures de Saint-Martin ont procédé à la coupure de l’électricité et de l’eau courante pour éviter le pire.

Moins touché par Irma, Guadeloupe s’active déjà pour venir en aide aux habitants.

Vous aimerez aussi...