2 500 migrants évacués des campements à Paris

Au petit matin du vendredi 18 août, aux campements Porte de la Chapelle, c’est environ 350 policiers qui étaient mobilisés pour encadrer une opération d’évacuation de migrants. 2500 sans-papiers furent ainsi délocalisés vers les 18 gymnases de la préfecture de Paris.

La 35e évacuation en deux ans pour la capitale

Une opération d’évacuation a été organisée dans le nord de Paris, dans les campements de Porte de la Chapelle. Pour la capitale, il s’agit en tout de la 35e  évacuation en deux ans.

Le nombre des évacués était aux environs de 2500 individus soit quelques 2 376 hommes, une soixantaine de femmes, et 23 mineurs. 8 gymnases furent par l’occasion réquisitionnés pour héberger ces migrants.

Selon les décomptes officiels émanant de l’OFII, 449 migrants ont été évacués dans un gymnase situé dans le 15e arrondissement s’ils étaient 100 dans le gymnase de Vauréal et 200 à Cergy-Pontoise. Le gymnase de Torcy, quant à lui, a reçu quelque 110 personnes si Saint-Thibault-des-Vignes a transformé son centre culturel en centre d’accueil pour les 90 restants.

Pour la préfecture représentée par Yann Drouet, cette opération consiste avant tout à assurer la sécurité des migrants tout comme celle des riverains. Ajoutant par l’occasion que cette opération est différente de celles d’avant pour le contrôle de situation et l’orientation offerte aux migrants. Chaque cas va être étudié et sera traité selon la situation des migrants.

Pour rappel, cette opération d’évacuation résulte d’une autre opération du même genre. La porte de la Chapelle a été ainsi désignée comme lieu d’asile pour ces migrants il y a quelques mois. Cette énième prise de mesure décriée par les associations humanitaires consiste à mieux prendre en compte l’intégration des migrants tout en durcissant les modalités de renvoi.

Vous aimerez aussi...