Vladimir Poutine tend la main à Donald Trump

Le président a déclaré que Moscou est prêt à travailler en partenariat avec les États-Unis, ajoutant que la Russie ne veut pas de confrontation.

 

Le président Vladimir Poutine affirme que la Russie veut normaliser ses liens avec les États-Unis et joindre ses efforts dans la lutte contre le « terrorisme » international.

Poutine a déclaré jeudi que la Russie était prête à prendre part à la lutte contre les défis mondiaux – si ses intérêts sont respectés.

« Nous ne voulons pas de confrontation avec quiconque », a-t-il déclaré dans un discours devant des responsables et des législateurs du Kremlin.

« Contrairement à nos collègues étrangers qui voient la Russie comme un ennemi, nous n’avons jamais cherché d’ennemis – nous avons besoin d’amis », a déclaré Poutine.

« Mais nous ne permettrons aucune atteinte à nos intérêts et négligence. »

Les relations de la Russie avec l’Occident ont chuté à un point bas de la guerre froide après la crise ukrainienne et la guerre en Syrie.

Pendant la campagne électorale américaine, l’administration du président Barack Obama a accusé la Russie de piratage de sites politiques américains et de comptes de courrier électronique dans un effort pour interférer avec le vote.

Le Kremlin a rejeté les accusations.

Poutine a déclaré que la Russie est impatiente de rétablir les liens avec les États-Unis après que le président élu Donald Trump prendra ses fonctions en janvier.

« Nous sommes prêts à coopérer avec la nouvelle administration américaine », a-t-il déclaré.

« Il est important de normaliser et de développer nos relations bilatérales sur une base égale et mutuellement bénéfique. Nous partageons la responsabilité d’assurer la sécurité et la stabilité mondiales et de renforcer le régime de non-prolifération. »

« Relation durable »

Trump a parlé favorablement de Poutine, mais a précisé peu de détails sur la façon dont il va procéder pour recalibrer les liens avec le pays.

Plus tôt en novembre, le bureau de Trump a déclaré que Poutine et Trump se sont entrentenus au téléphone pour discuter des efforts visant à améliorer les relations entre Washington et Moscou.

La Russie a mené une campagne aérienne avec l’appui du président syrien Bashar al-Assad, aidant ses forces pour faire des gains importants, plus récemment à Alep, la plus grande ville de Syrie avant la guerre.

Poutine a déclaré que la Russie est ouverte à un « dialogue amical et égal » sur la sécurité mondiale.

Il a souligné la crise européenne des réfugiés comme un exemple d«apparemment prospères et de régions stables» pour faire face à de nouvelles divisions.

Source: News Agencies

Vous aimerez aussi...