Paradise Papers : Whirlpool Amiens accusé d’optimisation fiscale

Les salariés de l’usine ne sont pas surpris

Ce mardi 7 novembre, la stratégie d’évasion fiscale du groupe électroménager Whirlpool est dévoilée. Cette entreprise se sert des délocalisations pour minimiser ses impôts. En juin 2018, l’usine prévoit de transférer sa production d’Amiens en Pologne. Cependant, les employés n’ont pas été surpris par cette information. Un salarié de Whirlpool a expliqué que toutes les entreprises cherchent le plus de bénéfices possibles.  Une autre estime que le gouvernement français soutient à tort ces entreprises.

Après la fermeture de Whirlpool, les évitements fiscaux de nombreuses autres entreprises vont remonter à la surface. Selon Frédéric, employé à Whirlpool depuis 23 ans, les calculs fiscaux des entreprises conduisent davantage la France vers la pauvreté.

Délocalisation : une stratégie d’évasion fiscale

En 2000, l’entreprise comptait 1300 salariés. Actuellement, le groupe ne compte plus que 300 CDI et 250 intermédiaires. Il faut savoir que Whirlpool était situé en Slovaquie avant son installation à Amiens. En janvier 2017, l’entreprise a déjà annoncé la délocalisation de la production en Pologne en juin 2018. Après le départ, il est prévu que le chef d’entreprise, originaire de Picardie, va reprendre l’usine, tandis qu’une prime de départ est offerte aux salariés.

L’entreprise a déjà réalisé les calculs nécessaires concernant sa fiscalité. De plus, ces délocalisations sont incluses dans la stratégie de l’entreprise. Le plan de la société est mis à nu désormais scandalisant le représentant de la CFDT au CHSCT.

Whirlpool se justifie

Pour l’instant, tout le monde se tait, mais quand l’occasion se représentera, la rébellion va commencer. Après la découverte des secrets fiscaux de l’usine Whirlpool, les syndicats de l’usine ont réclamé un débat avec la direction de l’usine. Cette dernière se défend en envoyant un communiqué de presse, corroborant ces pratiques normales de planification fiscale et financière.

Vous aimerez aussi...