LaPoste et l’aéroport de Marseille Provence testent le service Tripperty

Vous avez surement déjà entendu parler des objets dans vos bagages que vous ne pourrez pas embarquer à bord de l’avion. Cela pour des raisons de sécurité ou parce que vous avez pris un vol low cost et que le nombre de bagages est très limité.

Pour résoudre un tel problème, LaPoste vient de lancer sa toute nouvelle offre de services dénommée «Tripperty ». Vos objets interdits en cabine ne seront donc plus perdus, car il vous sera désormais possible de les récupérer à votre retour ou les faire renvoyer à une adresse de votre choix.

Tripperty : comment ça marche ?

L’offre Tripperty, développée par Yves Kerboriou et Caroline David, deux chefs de projet de LaPoste, comprend 2 services : Trippertybox, qui permet de récupérer les objets interdits en cabine et Trippertybag, qui assure la prise en charge des bagages entre l’aéroport et la ville.

Trippertybox est actuellement testé à l’aéroport de Marseille Provence depuis 2 mois. Il repose sur un principe simple : lors du contrôle des bagages, le passager peut choisir de ne pas jeter son objet interdit en cabine. L’agent de sûreté lui donne alors un colis avec une étiquette qui renferme un numéro à renseigner sur le site dédié de Tripperty. Deux choix s’offrent ensuite au passager : faire garder cet objet dans le local Tripperty à l’aéroport moyennant des frais de 10 euros pendant au maximum 30 jours. Il peut aussi faire renvoyer le colis à une destination de son choix moyennant des frais qui varient entre 20 et 30 euros suivant la distance.

Le service Tripperty très attendu dans les autres aéroports

Le chef du service communication et promotion de LaPoste, Marion Artieres, rapporte un bilan satisfaisant des 2 premiers mois pour le service Tripperty. Avec 10 à 20 enregistrements par jour et d’excellentes réactions sur les réseaux sociaux, le service pourrait certainement être mis à l’épreuve à Nice et Paris dans les prochains mois puis dans le reste du pays.

Vous aimerez aussi...