41,5 milliards d’euros, c’est la valeur de la ville de Nantes si elle était à vendre

Que vaudrait la ville de Nantes si elle était mise en vente ? 41,5 milliards d’euros, c’est en tout cas la somme que la Fnaim et l’économiste Patrice de Moncan ont conclue lors d’une évaluation sur la valeur patrimoniale de quelques villes françaises.

Nantes en quatrième position

Nantes, tous les biens immobiliers y compris, coûterait 41,5 milliards d’euros si un amoureux de cette cité souhaite l’acheter. C’est la valeur que la Fnaim et l’économiste Patrice de Moncan prétendent avoir réussi à chiffrer en analysant de très près le cours de l’immobilier dans cette préfecture de la Loire-Atlantique.

Outre la ville de Nantes, d’autres grandes villes de la France ont également été sujettes à cette analyse.

Ainsi, la Capitale de la France, Paris, est évaluée à 706 milliards d’euros si la ville de Marseille occupe la deuxième position avec 82,1 milliards d’euros. La troisième position revient à la ville de Nice avec 58,2 milliards. Pour Bordeaux et Strasbourg, la valeur patrimoniale est de 33 milliards et de 28 milliards chacun.

Les deux auteurs sont partis des analyses obtenues des 11 quartiers qui forment la Loire-Atlantique pour conclure cette somme. Selon les récentes transactions immobilières dans ces zones, l’habitation est évaluée à 37,3 milliards d’euros soit 165.543 logements, les bureaux se comptaient en 3 milliards d’euros avec une surface de 1,6 million de m2, les locaux destinés à la vente s’évaluaient à 1,2 milliard d’euros.

Cette étude montrait que seuls 20,6 % du parc immobilier nantais ont été construit juste après la Seconde Guerre mondiale (année 50).

Nantes est une ville dynamique et bien  vivante avec 37 m2 d’espaces verts par personne, un accès à la mer à moins d’une heure, une voie ferrée (tramway), une histoire et une culture bien riche, mais aussi un faible taux de chômage. La ville de Nantes se veut même être un exemple en ce qui concerne les projets à visée internationale tels qu’EuroNante.

Vous aimerez aussi...